Paroles de motivation – Coincé dans la moyenne avec vous tous

0
202
Pourquoi avons-nous besoin de structure?  Pourquoi est-ce que le désir de vie compartimentée nous consume tous? Qu’en est-il de l’argent  et de ce piquet de grève qui démonte nos rêves, détruit notre imagination et dévalue le sens de l’aventure en nous ?
A partir du moment ou nous entrons au jardin d’enfant jusqu’au moment ou nous sortons du lycée,  nous sommes poussés vers la direction de la majorité: la classe moyenne.  Les rêves athlétiques sont brisés à un âge  précoce sauf pour les talents exceptionnels très peu nombreux, les poursuites artistiques sont jugées inutiles à moins que vous ne soyez un deuxième Picasso ou Shakespeare, voyager et découvrir cet incroyable monde doit d’abord être mis de côté en faveur de votre « éducation » et de  la « vraie vie ».
Il y a une telle crainte de l’échec que, afin de préserver nos enfants de la douleur qu’il entraîne, nous, en tant que société, les encourageons à être moyens, conservateurs, et juste être comme tout le monde. C’est comme si nous pensions qu’en fixant des objectifs assez bas nous pourrions atteindre la perfection mais la perfection n’est pas intéressante. Etre défectueux l’est.  La symétrie n’est pas aussi excitante que l’asymétrie et la ligne droite n’est pas aussi amusante que la sinueuse.
Ou est l’aventure dans le fait d’aller à l’école, étudier sans arrêt pour avoir un “A” insignifiant pour tous sauf pour vous, trouver un travail, avoir un bon salaire, élever deux enfants avec votre épouse et mourir après votre retraite en Floride ?
Mon oncle a passé onze ans à voyager à travers l’Europe et l’Afrique avant de rentrer chez lui après avoir été malade en Inde – cet homme a des histoires à raconter.  Qu’est-ce que Joe de la comptabilité a ?  Des unes de presse.
Les gens finissent par mener leurs vies indirectement plutôt que d’accomplir leurs buts par eux-mêmes. Le plus mauvais exemple ce sont les parents sportifs poussant leurs enfants, pour leur propre gloire personnelle, au point de les faire détester le sport qu’ils pratiquent. Bien sûr que votre enfant pourrait être un champion à quinze ans, mais s’il est une épave nerveuse qui ne peut garder un job stable ou trouver une petite amie qui tolère ses accès de dépressions, on verra alors si vous êtes toujours fiers de ce que vous avez accompli.
A quoi bon avoir de l’imagination si vous n’y croyez pas, ou des rêves si vous n’essayez pas de les suivre? Et qu’y a-t-il d’aussi effrayant dans l’échec de toute façon ? Cela m’arrive tout le temps et ça me rend à chaque fois plus intéressant et plus intelligent. Evidemment que c’est inconfortable parfois: situations maladroites, excuses pour ses erreurs, et alors? Personne ne peut traverser la vie sont jamais se sentir inconfortable, alors pourquoi en faire un tel tapage. Je dis, développez quelques idéaux, voyez le monde, éteignez votre télé, allumez votre esprit et vivez la vie.
Et si vous rentrez dans la partie avec de mauvaises cartes ayez les tripes de  miser plus haut de nouveau et jouer une autre main, qui sait, peut-être que cette fois cela pourrait être des fusées.
PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE