COMMENT DEVENIR GOÛTEUR D’EAU

0
93

I – Définition du métier

Les goûteurs d’eau participent à leur façon à la qualité de l’eau du robinet.

II – Principales tâches du goûteur d’eau

Le goûteur d’eau veille à la qualité sanitaire et gustative de l’eau potable, au même titre que les analyses au microscope.

III – Qualités et compétences requises

Pour devenir goûteur d’eau, il faut avoir certaines aptitudes et développer des compétences :

  • La sensibilité du palais.
  •  Sens très développés pour pouvoir sentir le moindre goût ou la plus petite odeur étrange contenue dans l’eau.
  •  Sensibilité très proche de la moyenne pour pouvoir représenter le consommateur ordinaire.
  • Eviter de fumer ou manger juste avant les tests, pour ne pas fausser sa sensibilité.
  • Capacité à identifier les flaveurs (odeurs et goûts) suspectes.
  • Il ne s’agit pas seulement d’une question de confort, puisque le chlore fait par exemple partie des flaveurs à ne pas prendre en compte (le chlore est systématiquement présent dans l’eau en raison des traitements qu’elle subit).
  • Aptitude à repérer les anomalies permet parfois d’éviter des catastrophes sanitaires.
  • Permettre d’éliminer ou de sélectionner un matériau propice au stockage de l’eau. Tuyaux d’arrosage et certains plastiques sont par exemple à éviter, pouvant aller jusqu’à donner un goût de croupi à votre eau.
  • Trouver son seuil de dilution. L’eau à goûter est alors diluée dans de l’eau en bouteille ordinaire jusqu’à ce que les goûteurs ne sentent plus l’anomalie de l’eau testée, ce qui leur permet de lui donner un seuil de dilution (3 fois, 5 fois, parfois 10 fois).
  • Jouer donc un rôle essentiel dans le contrôle de la qualité de l’eau. Problème : ce n’est pas réellement un métier, mais plutôt un complément d’activité.

IV – Formation

Pour bien exécuter le métier d’éco conseiller, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

Après avoir suivi une petite formation, souvent effectuée en interne par les services publics d’eau, le goûteur passera rarement plus de 30 minutes par jour à occuper sa fonction.

L’opinion d’un seul goûteur ne peut suffire, les recrues sont donc regroupées en panels d’au moins 3 personnes.

V – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Distribuer les flyers, les prospectus et les cartes de visite.
  • L’affichage publicitaire : magasins du quartier, taxis, mairies, immeubles…
  • Participer aux salons pour les Professionnels et les Particuliers pour se faire connaitre.
  • Prendre contact avec les association, les clubs sportifs et agences de voyage.
  • Utiliser le mailing.
  • Avantager le “bouche-à-oreille”.

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE