COMMENT DEVENIR EDUCATEUR CANIN

0
427
A mixed Labrador female dog looking up and running after the chew toy her trainer is holding.

I – Définition du métier

Un éducateur canin aide un maître à éduquer son chien. Il lui donne les clés nécessaires à l’apprentissage des ordres de base grâce à des méthodes efficaces. Qu’il s’agisse d’un chiot ou d’un chien adulte, l’éducateur canin est là pour faciliter le travail du maître et rendre son quotidien ainsi que celui de son chien le plus agréable possible.

L’éducateur canin peut ainsi apprendre au chien des ordres tels que assis, couché, pas bouger, mais également à ne pas tirer sur la laisse. Parfois, on fait appel à lui afin de dresser des chiens destinés au spectacle ou au cinéma par exemple.

Remarque : il ne faut pas confondre l’éducateur canin avec le comportementaliste qui est un  spécialiste de la psychologie animale, ni avec le vétérinaire comportementaliste qui pose un diagnostic médical et met en place une thérapie.

II – Principales tâches de l’éducateur canin

Les principales tâches de l’éducateur canin sont les suivantes :

  • Dresser les chiots ou les chiens dont on lui confie les soins.
  • Eduquer le chien aux normes de la société.
  • Eduquer aussi le maître.
  • Résoudre les problèmes d’obéissance ou d’hygiène que le propriétaire rencontre avec son chien.
  • Utiliser la méthode la plus adaptée pour chaque chien, selon la race, le caractère et l’environnement de l’animal.
  • L’éducateur canin travaille sur le terrain ou à domicile.
  • Les conditions de travail peuvent être difficiles : horaires, exercice par tous les temps, exigence de la clientèle.

III – Qualités et compétences requises

Les principales qualités d’un éducateur canin sont:

  • Avoir un bon contact humain.
  • Avoir de l’expérience dans le dressage d’un chien.
  • Être à l’aise avec les chiens… mais aussi avec leurs maîtres.
  • Etre à l’écoute.
  • Etre calme.
  • Avoir confiance en soi.
  • Etre pédagogue.
  • Etre motivé.
  • Etre passionné.
  • Avoir le sens de la communication.
  • Etre entreprenant.
  • Avoir une excellente condition physique.
  • Connaître l’éducation canine sur le bout des doigts.
  • Ne pas avoir d’allergies aux animaux.
  • Rigueur, pédagogie, fermeté et amour des animaux.
  • Bonne connaissance de l’anglais est utile pour travailler avec toutes clientèles et pour comprendre les manuels spécialisés sur le comportement animal.

IV – Formation

  • Un brevet professionnel (BP) d’éducateur canin est nécessaire pour avoir le droit d’éduquer ou de dresser un chien.

V – Liens utiles

https://wamiz.com › Métier Animalier

Vous souhaitez réussir à toucher des revenus complémentaires ?

Vous êtes au bon endroit !

Vous allez découvrir dans ce guide pourquoi l'affiliation est le moyen le plus simple pour toucher des revenus sur Internet et comment vous allez pouvoir y parvenir.

nosamisleschiens.fr › Conseils & Astuces

www.ecoledeschiens.com/brevet-professionnel-educateur-canin.html

www.devenireducateurcanin.com/

VI – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Utiliser les outils marketing traditionnels.
  • Distribuer les flyers, les prospectus et les cartes de visite.
  • L’affichage publicitaire : magasins du quartier, taxis, immeubles…
  • Participer aux salons pour les Professionnels et les Particuliers pour se faire connaitre.
  • Utiliser le mailing.
  • Proposer des démonstrations gratuites.
  • Avantager le “bouche-à-oreille”.
  • En partenariat avec des magasins (animaleries, jardineries, etc.) : il est possible de mettre en place des collaborations avec des magasins en proposant des conférences ou des leçons d’éducation au sein de leur structure. Cela permet à l’éducateur de développer sa visibilité tout en apportant une nouvelle clientèle au magasin.

Comment et où travailler ?

  • Sur un terrain privé : il peut être intéressant d’accueillir la clientèle sur un terrain adapté à l’éducation d’un chien où différentes activités peuvent être mises en place : obéissance, agilité, sociabilité, école des chiots, etc.
  • Au domicile des clients : voir le chien dans son environnement est utile, il est donc recommandé de pouvoir se déplacer au domicile des clients afin de pouvoir travailler des exercices tels que l’apprentissage du panier, le départ en promenade, les zones interdites, le vol de nourriture, les absences, etc. Il est possible de ne travailler qu’au domicile des clients sans avoir de terrain d’éducation, cela nécessite simplement une organisation concernant la zone géographique d’intervention.
  • Lieux publics : il peut être utile de travailler le chien dans les situations de la vie quotidienne, tels que les parcs, la foret, la ville, etc. afin de rendre le maître autonome avec son chien dans toutes les situations de vie qu’il rencontrera.

PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE