DEVENIR CORRECTEUR-REVISEUR A DOMICILE

3
1604

I – Définition du métier

Le correcteur-réviseur est un lecteur expérimenté et scrupuleux de textes de toutes natures. Il recherche et corrige toutes les fautes qui peuvent être présentes dans un écrit : syntaxe, orthographe, sens ou encore ponctuation.

II-Principales tâches du correcteur-réviseur à domicile

Les principales missions du correcteur-réviseur sont 2 niveaux de corrections :

1ère étape : « la préparation de copie » :

  • Relecture de textes dactylographiés, de manuscrits. Correction grammaticale, des fautes d’orthographe, élimination des coquilles qui se glissent malencontreusement dans les textes.
  • Correction de la syntaxe, de style, oublis.
  • Sur un double « la copie » corrections typographiques : annotations techniques concernant le document à mettre en page destiné au ‘graphiste exécutif’ : choix des polices de caractère (texte, titres…), graisse des caractères, position des titres, corps des caractères, portion de texte en italique, soulignement, indice, nombre et largeurs de colonnes par page, marges à gauche, à droite, justifications (centré à gauche, à droite, au milieu), tabulations, texte en drapeau appuyé à gauche, appuyé à droite, segments de paragraphe, saut de ligne, retour à la ligne, retraits de paragraphes ou de la première ligne de paragraphe, lettrines au départ du texte, espacement des caractères, espacement des lignes (interlignage) etc… Tous ces choix ont déjà été prédéfinis au préalable par votre employeur, vous n’avez qu’à les appliquer à bon escient au texte brut.

2ème étape : « la correction de copie » :

  • Lors du tirage de l’épreuve avant l’impression finale, intervention directement sur les épreuves de composition déjà mises en page. Repérage et localisation de fautes, d’erreurs, de défauts de mise en page suivant des indications précises.
  • Une deuxième lecture peut être jugée indispensable, après la prise en compte de vos indications et des retouches d’auteurs : c’est ce qu’on appelle la « révision ». C’est en général, la dernière correction avant le passage en imprimerie.
  • Mais quelquefois, sur des documents importants (textes officiels, administratifs, de contrats, de règlementations, d’avertissement légal…) et sur les textes de prestigieuses maisons d’éditions, une troisième lecture peut être utile et reconduite.

La relecture se fait sur page de papier (feuillet…) ou directement sur écran d’ordinateur.

III – Qualités et compétences requises

  • Etre méticuleux, vif, concentré sur les textes à lire et posséder un œil aiguisé pour ne rien laisser passer.
  • Goût pour la lecture voire un amour pour la langue française et ses subtilités.
  • Etre patient.
  • Et bien entendu une maîtrise dans les moindres détails du code ortho-typographique (cette maîtrise du code ortho typographique s’acquiert à l’aide d’un petit fascicule).

IV – Formation

Même si aucun diplôme n’est exigé, plusieurs formations peuvent être envisagées pour préparer au métier de correcteur-réviseur :

  • Préparer un bac général,
  • Faire deux à trois années d’études supérieures afin d’avoir une bonne culture générale.
  • Bac + 3 universitaire : licence de lettres modernes,
  • Bac + 5 universitaire : master pro information et communication 

V – Liens utiles

www.cidj.com › INFOS › Métiers

www.global-translations.ch/fr/texte/devenirreviseur

www.emploi-a-domicile.net/correcteurreviseur-editeur

www.mdmotsformation.com/nos-formations/le-métier-de-correcteur/

VI – Que faire à présent

Pour se lancer dans ce métier, il est utile de prospecter et de prendre attache avec :

  • Les petites et moyennes maisons d’éditions ainsi que les imprimeries :

Chercher leurs adresses sur les moteurs de recherche du net : mots clefs « éditeur », « édition », « publication »…

  • Les journaux, revues, magazines :

Adresses des sociétés de presse sur les pages de garde des revues, quelquefois e-mails de responsables…

  • Tout ce qui est imprimé, contenant beaucoup de textes à lire et paraissant à intervalles réguliers (périodiques bimestriels, bi-annuels, journaux de communication d’entreprises, revues associatives, journaux culturels régionaux, revues éditées par les mairies, les organismes tels que les chambres de métiers, les caisses de retraite, etc…).

Une astuce pratiquée dans le milieu pour trouver ce type de travail à domicile :

        – Repérez les fautes dans une revue fraîchement lancée sur le marché, soulignez-les et renvoyez l’exemplaire corrigé au chef de la publication en personne avec une lettre de vos compétences et vos coordonnées.

        – Beaucoup de nouvelles revues font l’impasse sur l’emploi d’un correcteur au début, par économie : mais par la suite, elles se voient dans l’obligation d’employer une personne compétente pour garder une certaine image de leurs publications. Une revue remplie de fautes manque de sérieux et donne toujours mauvaise impression au lecteur. A ne pas négliger donc…

Autre astuce pour attirer des clients : proposer un pack « saisie, correction, typographie » :

         – Les éditeurs s’orientent de plus en plus vers des personnes qui vont leur saisir leurs textes, leur faire la correction en même temps – y compris typographique – et donc la mise en page. C’est actuellement avec ce type de package « tout-en-un » que vous aurez le plus de chance d’obtenir des clients réguliers.

         – Centraliser tous ces travaux sur un seul prestataire facilite évidemment l’organisation de votre client.

Et le métier de correcteur est difficile : il demande une très grande concentration et est peu rémunérateur pour beaucoup d’heures y compris et surtout le week-end ; c’est quasiment un sacerdoce et pour cela que les vrais correcteurs sont diplômés d’Etat.

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Il faudrait commencer par ne pas faire de fautes d’orthographe dans votre explication car vous avez écrit au chapitre IV :  » pour ce lancer dans ce métier  » au lieu de mettre  » pour se lancer… »
    Merci de corriger
    Cordialement
    S de Villiers

  2. Bonjour,
    Actuellement en recherche d’emploi, je m’intéresse au métier de correcteur- réviseur à domicile.
    je souhaiterais en savoir davantage sur « DEVENEZ SUPER AFFILIE », peut on le télécharger gratuitement ?
    Si oui comment cela se passe ensuite?
    je vous remercie pour votre réponse.
    Cordialement
    christinepascalsophie@sfr.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE