COMMENT DEVENIR TRADER

0
115

I – Définition du métier 

Trader ou broker est un terme anglais qui désigne une personne physique qui anime un marché en réalisant des opérations d’achat et de vente.

Son principal objectif est de générer des profits pour ses clients et, par conséquent, pour lui-même.

II – Principales tâches du trader

Les principales tâches du trader sont les suivantes :

  • S’informer sur l’état du marché : le trader doit se tenir au courant des évolutions des cours, des taux de change mais également de toutes les nouvelles concernant les acteurs du marché ou les modifications dans les lois qui le régissent. La plupart des brokers suivent un maximum de médias spécialisés dans l’économie. Il faut cultiver un réseau de relations utiles.
  • Acheter et vendre afin de réaliser des bénéfices : les cambistes de marché achètent des titres dont le prix paraît intéressant pour une future revente, c’est-à-dire lorsque le broker pense que le titre va prendre de la valeur. Il pourra ainsi réaliser une plus value. Les opérateurs de marché vendent des titres lorsqu’ils pensent que ceux-ci ont atteint leur prix le plus élevé et que leur valeur ne peut plus que baisser. Bien souvent, le trader ne fait que suivre les instructions de ses clients. Il doit cependant donner son opinion d’expert.
  • Conseiller ses clients sur les achats et les ventes à réaliser : observateur privilégié du marché, ses clients l’emploient dans le but de bénéficier de ses conseils éclairés en matière de placement.
  • Faire du profit : le trader met en place des stratégies, à long ou à court terme, pour réaliser un maximum de bénéfices. Dans le jargon des marchés financiers, on parle de « prendre des positions ». Bien sûr, ces prises de position doivent toujours rester légales.

III – Qualités et compétences requises

Les principales qualités du trader sont:

  • Aimer travailler avec les chiffres : Les traders passent leur journée à jouer avec des chiffres.
  • Connaitre à fond les modèles mathématiques très sophistiqués pour faire parler les nombres.
  • Faire preuve d’une grande vivacité d’esprit.
  • Être toujours en alerte pour ne pas être pris de vitesse par les changements.
  • Il doit réagir vite, toujours essayer d’anticiper et être opportuniste lorsque des occasions se présentent.
  • La résistance au stress.
  • Être précautionneux : les enjeux économiques peuvent être immenses, de grosses sommes sont échangées, qui peuvent disparaître ou être perdus.
  • Les risques sont nombreux et il faut savoir résister à la pression.
  • Résistance : l’ambiance dans les salles de marché n’aide pas à se relaxer, elle est en général très électrique et très bruyante.
  • Le sang-froid.
  • La résistance physique car les journées d’un opérateur de marché sont longues.
  • Il faut aussi savoir assumer le résultat de la transaction.
  • Savoir se contrôler, être quelqu’un de responsable.
  • Pratiquer la langue anglaise car la plupart des échanges se font en anglais.

IV – Formation

Pour bien exécuter le métier de trader, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

  • Diplôme Bac +5.
  • Diplômes d’Ingénieur.
  • Diplôme des Ecoles de Commerce ou les Instituts d’Etudes Politiques avec spécialité finance.
  • Master professionnel en mathématiques, informatique, finance et assurance.
  • Master en économie et économétrie, mention marchés et intermédiaires financiers.
  • Master spécialisé analyse financière internationale.

V – Liens utiles

https://www.andlil.com/le-metier-de-trader-160355.html

www.droitdunet.fr/comment-devenir-trader/

www.letudiant.fr › Métiers › Métiers – Portraits de pros

www.devenirtrader.net/

VI – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Passer un peu de temps à observer les valeurs des cours boursiers, surtout leur tendance (hausse, baisse, …)
  • Suivre sur des graphiques la façon dont ces cours évoluent (des outils existent et vous facilitent la tâche).
  • Enfin investir et récolter les fruits de vos investissements.
  • De lire des livres et des forums sur le sujet.
  • Ouvrir un portefeuille virtuel boursorama (sans mettre un sous réel dedans) et d’essayer de le faire marcher.
PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE