COMMENT DEVENIR FAÇADIER

0
42

 

I – Définition du métier 

Le façadier est un professionnel du bâtiment qui pose l’enduit sur la façade du bâtiment, la partie la plus visible de la construction. Ce métier peut également être exercé par un maçon s’il a suivi une spécialisation.

Le façadier s’occupe également de la finition des murs, qu’ils soient extérieurs ou parfois intérieurs.

II – Principales tâches d’un façadier

Les principales tâches d’un façadier sont les suivantes :

  • Maitriser les différentes formes de préparation des enduits, qu’il soit lisse ou granulé, coloré ou non.
  • Pouvoir standardiser la préparation des enduits.
  • Connaitre les techniques pour réaliser un enduit identique sur toute la façade, même si celui-ci est fabriqué en plusieurs fois. Un défaut de teinte est immédiatement visible.
  • Répartir l’enduit de façon régulière et rapide pour éviter un mauvais séchage.
  • Choisir les bons outils à utiliser en fonction du chantier, qu’il s’agisse d’outils traditionnels et de finition comme la taloche, ou de matériel moderne pour les plus grandes surfaces comme le projeteur d’enduit.
  • Monter un échafaudage et préparer soigneusement le chantier en protégeant si besoin les ouvertures existantes (portes, fenêtres…)
  • L’enduiseur peut aussi travailler à l’isolation d’un bâtiment, extérieure ou intérieure.
  • Il doit connaître les techniques pour mettre en place des enduits spécifiques ou encore des plaques d’isolation.
  • Maîtriser la pose d’enduits décoratifs intérieurs est un atout important du métier de façadier.

III – Qualités et compétences requises

Les principales qualités d’un façadier sont:

  • Posséder un tour de main technique pour appliquer l’enduit en fonction de ses caractéristiques techniques.
  • Il doit être appliqué et minutieux car à l’extérieur, le moindre défaut d’enduit est immédiatement visible et peut être préjudiciable pour l’étanchéité d’un bâtiment.
  • Il doit être soigneux,
  • Il doit être conseiller pour ses clients afin de suggérer le bon enduit à utiliser en fonction du bâtiment et des exigences des cahiers des charges de la commune lorsqu’ils existent.
  • Il doit être solide et résistant aux caprices de la météorologie parfois rude lorsqu’il travaille à l’extérieur.
  • Ne pas avoir le vertige.
  • Être de bonne constitution physique.
  • S’informer régulièrement des nouveaux produits et leurs afin de conseiller judicieusement ses clients.

IV – Formation

Pour bien exécuter le métier de façadier, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

  • CAP de maçon, peintre ou plâtrier plaquiste.
  • Cette activité est souvent acquise sur le tas avec l’expérience en se spécialisant en pose d’enduit de façade.
  • Des centres de formation professionnelle proposent des cursus de façadier pour les jeunes qui sont déscolarisés.
  • Bac pro + 2 étanchéité et enveloppe du bâtiment.

V – Liens utiles

www.cidj.com › INFOS › Métiers

www.onisep.fr › Secteurs › Fiches métier

www.orientation.com › Diplôme › Génie civil – construction – architecture

VI – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Proposer ses services en placardant son affiche chez les vendeurs de matériaux de construction.
  • Se faire connaître auprès des entreprises de bâtiment, des auto constructeurs (aménagements et réaménagements) et des particuliers de la région de résidence.
  • Se faire connaître auprès des Bureaux d’études et d’architecture de la région de résidence.
  • Insérer une annonce dans les quotidiens locaux.
  • Distribuer des dépliants personnels dans des boites aux lettres.
  • Utiliser les réseaux sociaux.
  • Utiliser le « bouche-à-oreille ».
PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE