COMMENT DEVENIR COURTIER

0
61

I – Définition du métier

Un courtier ou une société de courtage est une personne ou une entreprise qui joue le rôle d’intermédiaire entre deux parties afin de réaliser une opération financière en assurance, en immobilier, en travaux ou de marchandises.

Le rôle essentiel du courtier consiste à conseiller aux clients les meilleures décisions susceptibles de leur réaliser des bénéfices sur un marché déterminé.

Un courtier peut être indépendant ou avoir un statut de salarié.

II – Principales tâches d’un courtier

Les principales tâches d’un courtier sont les suivantes :

  • Maitriser toutes les données concernant l’activité qu’il pratique.
  • Être informé en permanence sur les dernières évolutions de son activité
  • Être informé sur les dernières informations concernant les acteurs du marché dans lequel il évolue afin de pouvoir valoriser à juste titre les différentes offres qui se présentent à ses clients.
  • Intervenir pour aider ses clients à prendre les bonnes décisions.
  • Il doit à chaque opération étudier et analyser les besoins de ses clients, comparer les offres sur le marché, sélectionner le contrat le mieux adapté à ses clients et négocier les tarifs.
  • Défendre les intérêts de ses clients.
  • Intervient au nom de ses clients en cas de litige.
  • Conseiller ses clients.
  • Peut avoir parfois une mission de conseil.
  • Expliquer tous les risques liés à une opération ou à un contrat.

III – Qualités et compétences requises

Les principales qualités d’un courtier sont:

  • Aimer le commerce et les échanges commerciaux,
  • Avoir un esprit rationnel pour comparer les offres et calculer les éventuels risques engendrés par l’opération
  • Doit aimer les chiffres.
  • Cette activité implique de travailler et négocier avec plusieurs catégories de partenaires : entités, clients, fournisseurs, les informateurs.
  • Etre fin psychologue.
  • Avoir le sens du relationnel.
  • Doit savoir anticiper sur les probables changements du marché, les évolutions de ses clients et imaginer toutes les situations.
  • Maitriser la langue anglaise puisque les entreprises travaillent de plus en plus à l’international.
  • Avoir un aperçu détaillé sur les marchés étrangers et aux pratiques internationales.

IV – Formation

Pour bien exécuter le métier de courtier, il est utile de préparer un des diplômes suivants :

  • Le courtier doit avoir au minimum bac + 2.

Par contre, pour évoluer rapidement au sein du cabinet ou éventuellement ouvrir son propre cabinet, il est conseillé d’avoir bac + 5.

  • BTS Assurance.
  • DUT Carrière Juridique.
  • DEUST Banque Organisme Financiers et de Prévoyance.
  • Licence professionnelle Banque, Assurance ou encore Finance.
  • Diplôme de l’Ecole Supérieure de Commerce et de Gestion.
  • Diplôme d’Ingénieur (différentes spécialités).
  • Diplôme de l’Ecole Nationale d’Assurance, le diplôme d’université de l’Institut des Assurances.
  • Master professionnel de droit, d’assurance ou de finance.

Il n’existe pas de parcours type pour devenir courtier.

 V – Liens utiles

https://www.orientation.com › Métier › Banque – assurances – immobilier

https://assurance-professionnelle.ooreka.fr › Choisir son assurance pro › À la loupe

www.optionsinfos.com/options-binaires/devenir-courtier-en-bourse-en-3-etapes/

VI – Que faire à présent

Pour lancer son activité en indépendant, il faut :

  • Utiliser les réseaux sociaux.
  • Créer un site web ou un blog.
  • L’affichage publicitaire.
  • Se faire connaitre auprès des entreprises de négoce et spécialisées en transactions commerciales.
PARTAGER

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE